logo 777 parapente   777 P-Light couleur 777 p-Light
     

P-Light 777

 

 

Après plusieurs reports, j'ai enfin essayé la P-Light (la 17... C'est quand même une rubrique mini-voiles). Et je ne regrette pas du tout cet essais.

Commençons par le travail de voilerie.

Je trouvait que trouvais que 3090 € ça faisait un peu cher pour une mini. Mais en y regardant de plus près, le travail de voilerie est impressionnant. 40 cellules, des mini-rins en bord de fuite, un bord d'attaque renforcé avec technologie shark, un suspentage épuré et enfin une utilisation judicieuse des matériaux :

  • Suspentes hautes en kevlar tressé compétition de chez Lyros non gaînées et basses dyneema gaînées
  • Un bord d'attaque en Porcher 38 gr/m2 et le reste (intrados et arrière de l'extrados) en 27 gr/m2
  • Des élévateurs dyneema TRES travaillés avec des boucles antifriction à la place des traditionnelles poulies

Et en vol ?

Bon c'est une 17... Sans vent au décollage dans le neige, faut engager un peu quand même. Mais c'est plutôt raisonnable. Je volais à un PTV de 92 Kgs. Le gonflage est une formalité. J'ai essayé cool, moins cool et en "bourinant", elle fini toujours au dessus de la tête. La tempo est nécessaire, mais elle ne doit pas être radicale.

En l'air, la première constatation, c'est une excellente finesse. Je n'ai pas fait de mesure, sur les mini-voiles ce n'est pas très objectif (fonction de la sellette, du PTV, ...) mais je la situe vers les 8 voir plus. Ce qui pour une 17 chargée comme ça est plutôt respectable. Petit reproche tout de même... Elle est un peu physique pour une mini (c'est pas un biplace non plus).

L'amplitude aux commandes est celle d'une voile de 17 m2... je dirais entre 40 et 45 cms. Les actions commandes sont directes et progressives. La phase parachutale est clairement annoncée par un recul progressif des bouts d'ailes.
L'accélérateur (très travaillé) est un peu physique. Mais très efficace. J'aurais préféré des trims sur ce genre de machine. Mais ...

Quand on appuie un peu plus les virages, la P-Light est un vrai jouet. Elle a beaucoup d'énergie, mais une bonne stabilité en tangage. Les wings-over c'est de la rigolade. Elle passe la SAT tranquille (mais elle tourne vite et fort !).
Son meilleur virage en thermique s'obtient plutôt avec de la vitesse, beaucoup de harnais et en dosant le virage à le commande extérieure.

L'arrondi final est relativement intuitif. Attention tout de même. L'amplitude aux commande peut demander une adaptation. Un pilote qui a peu d'expérience risque vite de la faire décrocher.

Ah et petit truc marrant, quand on ferme une moitié de voile à droite, la voile part à gauche. La réouverture est quasi instantannée.

En conclusion

La P-Light est une aile très agréable, qui a de bonnes performances et un comportement plutôt sein. pour autant elle reste une mini de 17 m2 qui nécessite un pilote dessous.
En 19,5 elle doit déjà être beaucoup plus accessible et être une excellente voile montagne. Une aile à essayer !

 
Utilisation : Montagne et site
 
Public : bon pilote. Pilote ayant déjà une expérience en mini.
 
Tableau
 
Taille
17
199
Année de conception
2013
2013
Surface à plat
17
19.5
Surface projetée
14.30
16.5
Envergure
9.20
9.8
Allongement à plat
5
5
Longueur de cône
NC
NC
PTV Max
105 Kgs
120 Kgs
Poids de l'aile
2.5
2.7
Homologation
Structure
Structure
Prix en €
3090 €
3090 €

 

Page du site 777 France de la P-Light

   
     
 
 
Ecole de parapente les Choucas
700, rte de l'Etroit Denté
74 440 Mieussy
mail - tel : +33 4 50 43 05 13